LidarSurveyorQU'EST CE QUE LE LiDAR ?

LiDARAcronyme de l'expression en langue anglaise « Light Detection And Ranging » ou « laser detection and ranging » (soit en français « détection et estimation de la distance par laser ou rayon lumineux »)

Le LIDAR est une technique de mesure à distance fondée sur l'analyse des propriétés d'un faisceau de lumière renvoyé vers son émetteur. Le principe de la télémétrie permet de déterminer la distance d’un objet par l’analyse du délai entre l’émission d’une impulsion et le retour de celle-ci dans le dispositif (en le mettant en rapport avec la vitesse de la lumière : environ 300 000 km/s).

A l’inverse d’un télémètre laser mono-point, le LIDAR va avoir pour particularité d’envoyer plusieurs dizaines de milliers de points par seconde sur un axe rotatif. Cet axe perpendiculaire au déplacement du vecteur (véhicule pour transporter le matériel) va permettre de représenter l’environnement dans un nuage de points au fur et à mesure de l’avancement du vecteur dans sa mission.

20171023_112128[1]Le drone est un vecteur en mouvement, le LIDAR aéroporté doit inévitablement intégrer :

  • Une centrale inertielle, qui va interpréter les mouvements du LIDAR, tant en termes de positionnement en x, y et z que dans son orientation. La centrale intertielle ou IMU (Intertial Measurement Unit) va donc permette de comprendre quelle était la position et l’orientation du LIDAR pour chaque point qu’il a relevé.
  • Un logiciel permettant l’interprétation des points générés par le capteur en cohérence avec les données de la centrale inertielle. Ce logiciel aura ainsi pour but de restituer un nuage de point corrigé en fonction des données de l’IMU.
  • Un appareil photographique numérique peut y être joint pour obtenir une orthophoto de la zone cartographiée

Dernière particularité fondamentale du LiDAR, celui-ci va être en mesure de recueillir plusieurs points sur un même faisceau, c’est ce que l’on appelle les échos. Ces échos vont pouvoir en quelques sortes « passer à travers la matière » fine comme par exemple des feuilles d’arbre et ainsi servir à positionner plusieurs points sur un même axe.

APPLICATIONS DRONE

lidarcet appareil est utilisé sur un drone pour :

  • Cartographier des zones sous couvert végétal rapidement. Il permet l’acquisition rapide de données en temps réel. 
  • Générer des modèles numériques de terrain au travers d’une végétation dense. De par sa capacité à recueillir plusieurs échos, il sera possible d’obtenir des données de surface (canopée/couvert végétal) ainsi que des points au sol (à condition que la végétation ne soit pas trop dense par rapport au nombre d’échos que peut recevoir le drone).
  • Obtenir des données sur des éléments très fins ou en mouvements (lignes électriques...)